Prendre RDV
0134893002
Prendre RDV
0134893002
On en parle, sexologie

Un orgasme pour toutes ! Jouissance club de Jüne Pla

Légitime ou utopiste? Nous nous garderons bien de trancher la question. Toutefois, il faut avouer que nous ne boudons pas notre plaisir lorsqu’il s’agit de suivre Jüne Pla sur les routes de l’orgasme.
Grâce à son ouvrage « Jouissance club », l’illustratrice, story bordeuse et détentrice du compte Instagram du même nom que son livre, offre aux amateurs de volupté, une formidable cartographie du plaisir. Son objectif? Faire pénétrer sous les couettes les marques d’une sexualité décomplexée, égalitaire et heureuse. »

Hommes ou femmes, novices ou expérimentés, nous avons tous le désir d’une vie sexuelle vivante, vibrante, riche, épanouissante, permettant d’explorer et apprivoiser des parties encore vierges de notre identité, tout en poussant plus avant et grâce à nos caresses, baisers ou souffles partagés, la découverte de notre partenaire.

Nous sentons poindre à l’horizon une interrogation… Est-ce bien à un ensemble pluridisciplinaire de santé de partager ce contenu ? Bien que nous vous fassions pleinement confiance pour trancher sur ce point, il nous est difficile -voire impossible – de ne pas exposer les raisons qui ont mené à ce choix éditorial.

La cohérence. Un simple mot, neuf lettres pour dire l’essentiel de notre démarche. C’est par le dialogue que nous avons instauré et que nous entretenons avec nos patientes – et plus largement avec les femmes – qui non seulement viennent à notre rencontre en cabinet, mais qui nous suivent également sur les réseaux sociaux (pointgyn_), que nous avons compris la nécessité, voire l’urgence de dédramatiser le sujet de la sexualité.

La vie sexuelle est constitutive de ce qui définit et façonne l’être. Le genre féminin ne fait pas exception à la règle. Pourtant, force est de constater qu’aujourd’hui encore le rapport au corps reste complexe pour nombre de femmes et la libération de la parole autour de l’intime, bien timorée.

Pourtant, être dans la recherche – non pas de la jouissance systématique – mais de l’autosatisfaction ou du plaisir mutuel change notre rapport au monde. Une femme ayant pris soin de sonder ses inclinaisons, envies et fantasmes sera plus amène de définir ses limites, développer sa confiance en elle-même et se rendre actrice de pans de plus en plus variés de sa vie.

Bien sûr, savoir et exprimer qu’une zone anatomique est particulièrement sensible ou que le contact d’une autre nous est désagréable parce que peu ou pas érogène, voire douloureuse, est capital dans l’invention d’une sexualité vécue dans la plénitude. Peu importe d’ailleurs, qu’elle s’inscrive dans un rapport monogame ou qu’elle fasse chanter les polyamoureux et/ou complices de passage.

Cet impératif de connaissance et de transparence est tout aussi indispensable à une prise en charge gynécologique efficiente et sereine. Prenons l’exemple d’une femme atteinte d’endométriose mais dont le diagnostic tarderait encore à être posé.
Mais avant, marquons ici une pause pour rappeler un fait profondément désolant: en 2021 encore, une demoiselle meurtrie par cette pathologie connaîtra une moyenne de sept années d’errance médicale avant qu’un professionnel compétent soit en mesure de lui en annoncer le diagnostic.

Cette digression faite, revenons à notre jeune personne. Une entrée facile dans la sexualité, un lien à la masturbation naturel et une soif d’apprendre nourrie par des ateliers d’auto-gynécologie et un rattachement à la mouvance self-help. En somme, un engagement total dans le processus ardu d’appropriation corporelle. Des inhibitions? Notre héroïne n’en connait guère. Un superpouvoir qu’elle soupçonne à peine, mais qui lui permet d’être à l’écoute des évolutions de son corps, de les accompagner, d’appréhender ses douleurs souvent lancinantes et de communiquer efficacement sur ses attentes et besoins. En duo – lorsque duo il y a – mais également en présence d’une équipe multidisciplinaire chargée de l’aider au mieux à gérer sa maladie.

Au fond, avec ou sans pénétration, seule ou à plusieurs, jusqu’à joindre l’orgasme ou simplement étreindre la détente, l’essentiel est invisible pour les yeux, comme le disait si bien un fameux petit prince.
L’essentiel disions-nous ? Mais quel est-il ? Jüne Pla nous le rappelle: en stimulant notre capacité d’abandon au plaisir, nous devenons aptes à interroger les manières de le vivre. Dès lors, et peu à peu, le champ des possibles s’ouvre sur l’infini. Il n’y a alors qu’une donnée qui fasse office d’invariable: l’expérience de la jouissance – qui ne peut survenir qu’avec l’audace de l’exploration favorise la confiance en soi, en son pourvoir d’action, réaffirmant la place de chacune de ces chercheuses d’or, qui ne peut se trouver nulle part ailleurs qu’au centre de toutes les démarches touchant à leur intimité, qu’elles soient sexuelles ou de santé.

JÜNE PLÃ – JOUISSANCE CLUB – ÉDITIONS MARABOUT

Mathilde.

Partagez cette page :
Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google
Spotify
Consent to display content from Spotify
Sound Cloud
Consent to display content from Sound