Prendre RDV
0134893002
Prendre RDV
0134893002
Psychologie

La psychologie au service de la prise en charge globale des patientes

La santé chez l’Humain concerne aussi bien le soma (le corps) que la psyché, l’un n’allant pas sans l’autre d’où la notion de psychosomatique. C’est pourquoi, une prise en charge globale des patients, plus particulièrement de la femme pour Pointgyn apparaît indispensable.

En effet, les évènements de vie ont un impact considérable sur le corps et la psyché ; tout changement ou atteinte somatique a des résonances psychologiques et vice versa. L’approche double, physique-psychologique fait partie de notre vision. « Nous ne pouvons, en gynécologie, faire l’impasse sur tout ce qui touche au malheur du sexe, aux pathologies organiques ou psychologiques retentissant sur la santé physique et mentale » des patientes de nos centres soulignait D. Winaver en 2013. De même, ce qui touche au bonheur du sexe, comme la grossesse désirée, entraîne de grands changements dans le cycle de la vie.

Les passerelles entre la gynécologie et la psychologie

On connaît les effets du stress sur la fertilité et les 5 à 15% d’infertilités qui restent inexpliquées d’un point de vue organique. Quand la cause est psychogène, il peut s’agir d’un désordre émotionnel, souvent conséquence d’un stress. Constatons que dans certains cas, la grossesse arrive quand tous les traitements médicaux sont finis et que le couple a « jeté l’éponge », c’est-à-dire un retour à moins de tension.

En matière de cancer et autres pathologies gynécologiques, une seule pathologie revêt plusieurs problématiques : la douleur, l’effraction, la mort, la sexualité.

Les indications pour un suivi psychologique en médecine et particulièrement en gynécologie sont multiples en fonction du patient, de sa pathologie, de son histoire. Nous ne pouvons tous les citer ici mais nous pensons, entre autre, à l’incontinence, la contraception, la douleur de l’endométriose qui toucherait une femme sur dix en âge de procréer.

S’agissant de la maternité, et au-delà de la gestation physique, il existe un espace très important de gestation psychique de la femme, imaginant comment sera son enfant, s’il sera normal (l’image des 5 doigts est souvent évoquée par les futures mères, mais elle recouvre des angoisses beaucoup plus profondes), quelle sera sa relation avec lui, si elle sera assez compétente etc…

Parmi les problèmes spécifiques de la grossesse, on peut citer la peur de l’accouchement, la peur de délaisser l’aîné (typique du 2ème enfant), le syndrome de Pica (envie irrépressible de manger du non comestible comme de la craie, moquette, bois, plastique…), le déni de grossesse (plus rare), le défaut de la mère dans une réactivation des relations mère-fille et cette période propice à la réparation… Chaque patiente présente sa singularité psychologique, plus ou moins impactante, mais toujours présente.

Enfin, les changements hormonaux associés à ceux décrits précédemment ont forcément une répercussion sur l’humeur, qu’elle se manifeste par un problème, un trouble psychologique ou une pathologie psychiatrique, allant du simple babyblues qui touche la moitié des jeunes mères à partir du 3ème jour après l’accouchement à la dépression post partum, plus sévère, qui elle se manifeste 8 semaines après et prendra 6 mois à un an pour disparaître avec un suivi.

Enfin, au niveau du suivi de la femme d’un point de vue plus global, la perte de poids n’est pas toujours aisée car des freins psychologiques peuvent entraver l’objectif, cette perte de poids devant se faire en accord avec des motivations profondes et souvent inconscientes.

Pour conclure, la médecine et plus particulièrement la gynécologie est une médecine du sexe, de l’amour, de la vie et de la mort (D. Winaver, Gynécologie psychosomatique in EMC Gynécologie, 2013), autant d’émotions qui justifient la double prise en charge.

Partagez cette page :
Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google
Spotify
Consent to display content from Spotify
Sound Cloud
Consent to display content from Sound