Prendre RDV
0134893002
Prendre RDV
0134893002
Category

Gynécologie

Home / Gynécologie
""/
Gynécologie

La vaginose, c’est quoi ?

La vaginose, c’est quoi ?

 

La vaginose est une infection vaginale totalement bénigne. Elle est occasionnée par un déséquilibre de la flore vaginale. Cette flore est notamment constituée de germes présents à l’état naturel, évoluant dans un milieu qui est acide, ce qui va protéger des infections. Si l’écosystème en question est perturbé, la vaginose peut alors apparaître dans ces conditions. Cette infection peut se répéter plusieurs fois, mais n’est pas grave. Cependant, elle peut aussi apparaitre de manière très gênante.

 

Lorsqu’on évoque une vaginose, on parle alors d’inflammation chronique de la muqueuse vaginale, c’est-à-dire à l’intérieur de l’organe. Souvent, elle est causée par des bactéries.

 

Comment reconnaitre les symptômes ?

 

Dans la plupart des cas, vous trouverez que vos pertes vaginales deviennent malodorantes, et cela pourra engendrer des douleurs, des démangeaisons, et des rougeurs. Vous sentez certainement beaucoup de gêne. Et c’est normal ! Il faut donc consulter, puisque cela peut devenir dangereux pour les femmes atteintes de l’infection.

 

Attention ! La vaginose est à différencier de la mycose vaginale. La mycose est due à un champignon, tandis que la vaginose est due à un déséquilibre au niveau des bactéries de la flore vaginale.

 

vaginose pointgyn

 

Quel diagnostic ?

Il faudra faire un prélèvement vaginal. Ça ne fait pas mal du tout ! Cela sert seulement à prélever des sécrétions vaginales pour les analyser par la suite.

 

Pour donner suite à ça, on devra vous prescrire un traitement. Généralement sous forme d’ovule, qui est très efficace.

 

C’est transmissible ?

On peut se poser la question pour son partenaire. On peut avoir des rapports, la vaginose ne se transmet pas. Seulement, si vous changer régulièrement de partenaire, cela peut entrainer un risque plus élevé de contracter une vaginose, en modifiant l’équilibre de la flore.

 

On peut l’éviter ?

Il faut faire attention à votre hygiène intime. Une utilisation trop excessive de gel et savons peuvent déclarer la vaginose. De plus, il ne faut surtout pas faire de douche vaginale ! Cela entraine également un déséquilibre de la flore. A bannir aussi, les vêtements trop serrer…

 

Voir aussi :

La chlamydia, c’est quoi ?

 

"Utérus
Grossesse et obstétriqueGynécologieSuivi gynécologique

L’utérus bicorne, c’est quoi ?

L’utérus bicorne est une malformation fréquente. C’est une anomalie qui touche environ 39% des malformations utérines. Cette anomalie arrive dès la naissance, puisque l’utérus bicorne se développe dans l’embryon. C’est entre la 14eme et la 18eme semaine de grossesse que les canaux de Müller doivent se rejoindre, ce qui va former l’utérus. Si l’utérus est bicorne, alors les canaux ne se rejoignent pas, ce qui va donc entrainer la malformation. On parle de développement de cavité utérine à « deux cornes », comme son nom l’indique.

Un utérus bicorne est très souvent plus petit qu’un utérus « normal ».

Quand l’utérus est bicorne, on distingue une forme en cœur (schéma ci-dessous). On aperçoit alors deux cavités côte à côte (bicervical), ou alors deux cavités légèrement séparées (univcervical).

Utérus bicorne

Utérus bicorne – source : sante.journaldesfemmes.fr

 

L’utérus bicorne entraine quel(s) symptôme(s) ?

En général, les anomalies utérines, comme l’utérus rétroversé par exemple (dont nous avons parlé lors d’un précédent article) sont asymptomatiques. Dans certains cas, des femmes peuvent avoir mal au niveau du bas ventre pendant les règles, ou bien des douleurs pendant les rapports sexuels (dyspareunie). Si vous constatez une atteinte au niveau des reines et des voies urinaires, il se peut que cela soit lié à cette anomalie.

 

Des complications chez la femme enceinte ?

En effet, cela peut être un risque de grossesse.  Comme dit plus haut, l’utérus bicorne est plus petit que les autres. Ce qui va donc compliquer la nidation de l’œuf, étant donné son manque de place ! Malheureusement, l’utérus bicorne peut entrainer fausses couches, des naissances prématurées, des retards de croissance, ou un bébé qui se présente les fesses en bas (ce qui représente 4% des grossesses). On recommandera alors une césarienne pour éviter les nombreuses complications.

Cela est très rare, mais il est possible que l’infertilité soit corrélée avec l’anomalie.

Cependant, il est aussi tout à fait possible de mener une grossesse à terme avec ce type d’utérus, tout en respectant bien les indications : repos, en étant surveillée de près par votre gynécologue.

 

Comment sait-on que nous avons un utérus bicorne ?

Le diagnostic se fait généralement lors d’une consultation gynécologue ou lors d’une grossesse, par hasard. Pour le savoir, il faut effectuer une suite d’examens d’imagerie.

Retrouvez-nous également sur

Notre flux médias sociaux
14 juin 20214:20
13 juin 20214:01
12 juin 20214:30
11 juin 20214:12
6 juin 20216:05

Charger la suite

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google
Spotify
Consent to display content from Spotify
Sound Cloud
Consent to display content from Sound