Prendre RDV
0134893002
Prendre RDV
0134893002
Cancérologie

Notre corps est composé de cellules différentes dont l’assemblage constitue les organes.

Ces cellules se multiplient pour renouveler ou réparer les organes (par exemple, l’ensemble des cellules de l’intestin se renouvèle tous les 3 jours, la peau se renouvèle tous les 30 jours).

La  multiplication des cellules est un phénomène très régulé permettant de maintenir le bon équilibre de notre organisme.

Cette multiplication est contrôlée par  différents éléments positifs (signaux favorisant la multiplication) ou négatifs (signaux inhibant la multiplication). Parmi ces signaux on retrouve :

  • Le besoin des organes de renouvellement
  • Les facteurs de croissance
  • Le stress

Le Cancer c’est quand la multiplication des cellules se dérègle et qu’ ‘un type de cellule pousse sans être sensible aux éléments de contrôles qui assurent l’équilibre des organes et de l’organisme

Prendre un rendez-vous
Lemedecin.fr
Doctolib.fr
01 34 89 30 02

Est ce que tous les cancers sont les mêmes ? Quel est le cancer le plus dangereux ?

NON cela dépend des organes et à l’intérieur des organes du type cellulaire.

Les cancers peuvent être originaire de tous les types cellulaires d ‘un organisme. Ils sont donc différents en fonction des organes et de leur origine (par exemple un cancer du sein est issu des cellules des canaux des glandes mammaires, le cancer de l’endomètre est issu des cellules qui composent l’endomètre). A l’intérieur de l’organe il existe plusieurs types cellulaires et cela peut donner lieu à différents types de cancers pour un même organe (dans l’ovaire il y a par exemple des cancers épithéliaux provenant des cellules de la surface de l’ovaire ou des trompes, et des tumeurs germinales provenant des cellules germinales….). Il existe encore un degré de complexité supérieur ; des tumeurs d’un organe provenant d’un même type cellulaire peuvent avoir des caractéristiques biologiques différentes (les tumeurs du sein peuvent être sensibles ou insensibles aux hormones). Toutes ces données ont un intérêt pour classer les tumeurs et décider du traitement optimal.

Certains cancers se développent très rapidement d’autres très lentement. A l’intérieur d’un même organe on peut avoir des cancers très différents (peu agressif ou très agressif).

Le cancer est un mauvais terme pour distinguer des maladies très différentes.

La caractérisation de la tumeur et sa stadification permettent de mieux préciser le traitement. Même si certains cancers sont plus dangereux que d’autres la réponse aux traitements peut varier et constitue un élément principal dans le pronostique.

Qu’est ce qui cause mon cancer ? Ai-je fait quelque chose de mal ? Comment se forme un cancer ?

Les cancers sont dus à des altérations des chromosomes qui modifient le comportement des cellules. Les chromosomes sont le support du code génétique (c’est le programme permettant à un organisme de fonctionner). Les altérations vont modifier le code génétique et retentir sur le fonctionnement des cellules.

Il existe plusieurs types d’altération :

Des mutations : un ou plusieurs endroit du code génétique sont modifiés (petites modifications de quelques lettres)  résultant dans l’activation des gènes pro-cancers  (accélérateur) ou l’inactivation des gènes anti-cancers (frein).

Des amplifications ou délétions : de gros morceaux des chromosomes se trouvent en plusieurs exemplaires (amplification) ou sont absents (délétion). Les conséquences sont une augmentation ou une absence d’expression de certains gènes important pour la régulation de la fonction des cellules

Ces altérations peuvent être causées par divers facteurs :

Les facteurs environnementaux : le tabac, certains polluants  entrainent cassures et des lésions des chromosomes. Cependant, à ce jour, il n’y a pas d’évidence que ces causes jouent un rôle dans les cancers de la femme

–  Les causes virales : certaines infections peuvent de même dérégler le fonctionnement des cellules et conduire à un cancer (virus de l’hépatite C et cancer du foie). Dans les cancers gynécologiques le cancer du col est lié à une infection par le virus HPV dans certains cas. D’ou l’intérêt de la réalisation régulière de frottis cervicaux.

  • Les causes génétiques : certains gènes héréditaires (qui se passent de génération en génération) augmentent les risques d’avoir un cancer.

Le cancer se forme suite à l’accumulation d’anomalies génétiques.

La majorité des cancers n’a pas de causes retrouvées.

Il n’y a aucune raison de culpabiliser

comment diagnostiquer un cancer ? Quelle est la différence entre une tumeur et un cancer ?

Pour faire le diagnostique d’un cancer, on doit analyser un morceau de la tumeur : pour obtenir ce morceau de tumeurs on pratique une biopsie.

Une tumeur est une grosseur dans le cœur, elle peut être maligne (cancer ) ou bénin (non cancéreux).

Quel est le cancer le plus mortel chez la femme ?

La femme présente principalement 4 types de cancer : sein, ovaire, utérus et col. Le cancer le plus fréquent est le cancer du sein avec environ 60000 cas par an en France, le cancer le plus mortel est celui de l’ovaire.

Cependant de nouveaux traitements sont trouvés régulièrement et la mortalité des cancers a énormément diminué ces dernières années.

Cancer agressif ?

Certains cancers sont dit agressifs car les cellules tumorales poussent très vite ou il ne répondent pas à la chimiothérapie. Il existe maintenant des solutions diverses pour traiter ces cancers comme les thérapies ciblées ou l’immunothérapie.

Comment guérir d'un cancer ?

Le traitement des cancers est très codifié et standardisé.

Les médecins ont réalisés des études cliniques qui ont permis de déterminer pour chaque type de cancer le traitement le plus optimal.

Votre dossier sera discuté en réunion de concertation pluri-disciplinaire (RCP ou Staff), tous les éléments (votre état de santé, les caractéristiques de la tumeur) seront pris en compte et on vous proposera le traitement le plus adapté à votre maladies en respectant des référentiels et des recommandations des sociétés expertes.

L’annonce du diagnostique et l’explication du traitement se font en général lors d’une consultation d’annonce

C’est une consultation longue ou l’équipe médicale prendra le temps de répondre à toutes vos questions.

C’est primordial pour vous de connaître les principes de votre traitement. Les traitements des cancers sont parfois longs avec des effets secondaires. Connaître l’ensemble des éléments vous permettra de mieux vous préparer ainsi que votre entourage au traitement.

On peut guérir d’un cancer en suivant les traitements standard. De plus en plus le traitement des cancers est personnalisé et il est effectué en focntion d’analyse génétique poussée de la tumeur qui permet de trouver les points faibles de la tumeur et essayer d’atteindre la guerison.

On peut tout à fait guérir d ‘un cancer.

Docteur est ce que c’est grave, combien de temps j’ai devant moi ?

Avant d’aller plus loin, il est important de répondre à cette question que se posent naturellement toutes les patientes.

Comme on l’a précisé précédemment le mot cancer englobe de nombreuses maladies très différentes. Les médecins connaissent les facteurs de bon et mauvais pronostique des cancers. Ils connaissent  la survie globale des patientes pour un type donnée de cancer. MAIS, nos études et chiffres nous servent à évaluer des traitements et ont peu de valeur à l’échelle d’un individu.

Tous les cancérologues ont vu des patientes avec des tumeurs très grave répondre au traitement et être en parfaite santé des année après leur diagnostique et à l’inverse des patientes avec des tumeurs de bon pronostic échapper au traitement et malheureusement décéder d’une maladie que l’on pensait pas très grave.

Nous n’avons pas encore aujourd’hui les outils et  la capacité de prédire le devenir des patientes de façon très précise.

Ainsi votre réponse au traitement (qui est non connu au moment du diagnostique) est un facteur déterminant.

N’hésitez pas à aborder ce  sujet avec votre médecin qui doit répondre le plus honnêtement possible.

quels sont les traitements d ‘un cancer ?

Le traitement des cancers comprend diverses modalités qui seront détaillés au fur et à mesure. Ces modalités thérapeutiques peuvent être utilisées seules ou en combinaison :

La chirurgie

La radiothérapie

La chimiothérapie

Les traitements ciblés

L’hormonothérapie

Un suivi et une surveillance spécifique

Le cancer du sein ?

Il s’agit de la tumeur la plus fréquente chez la femme.

Environ 1 femme sur 9 développera un cancer du sein

Ces tumeurs se développent le plus souvent à partir de la glande mammaire (soit les canaux et on parle de cancers intra-canalaire, soit les lobules et on parle de cancers lobulaires).

Du fait des campagnes de dépistage, il est le plus souvent diagnostiqué à un stade précoce et souvent on peut guérir les patientes.

En plus du dépistage systématique il est primordial pour une femme d’apprendre l’autopalpation des seins. Demandez à votre gynécologue des conseils pour apprendre ce geste qui peut sauver votre vie.

Une fois un cancer dépisté il doit être diagnostiqué par une biopsie.

Votre médecin vous recevra pour vous expliquer l’ensemble des résultats et le traitement proposé

C’est un moment d’échange important et primordial dans votre parcours de soin.

Il est important que le médecin qui s’occupera de votre traitement prenne son temps  pour vous expliquer l’ensemble des éléments de votre dossiers et le protocole thérapeutique en détail.

Il est primordial de lui poser toutes les questions que vous ave sur votre traitement.

J’insiste mais le médecin doit vous communiquer

  • Les caractéristiques de la tumeur : taille , type…. Ces informations vous permettront de comprendre votre traitement
  • Les traitements doivent être clairement indiqués notamment les effets secondaires et les meilleurs façon de les prévenir.

Parfois l’ensemble des éléments n’est pas connu ou peut se modifier après la chirurgie (la taille d’une tumeur peut être sous-évaluée…). Cela est indépendant de la volonté de l’équipe médicale et cela peut avoir un impact sur votre traitement.

Nous détaillerons les modalités thérapeutiques utilisée dans le cancer du sein

La Chirurgie du sein

Elle est la pierre angulaire des traitements des cancers du sein. Dans la majorité des cas la chirurgie est la première étape du traitement. Elle peut être de deux types : chirurgie conservatrice ou radicale  et s’associe à une ablation d’un ou des ganglions dans le creux axillaire.

La chirurgie conservatrice ou la tumorectomie. Celle-ci consiste en l’ablation de la tumeur en préservant le sein. Elle est indiquée dans les petites tumeurs. Parfois le volume du sein important permet l’exérèse d’une tumeur plus importante tout en conservant le sein

NE PAS ENLEVER LE SEIN NE MODIFIE PAS VOS CHANCES.

L’incision sur le sein peut être réalisé à différentes localisations (voir le schéma). Le chirurgien doit vous indiquer les possibilités d’incision et les conséquences esthétiques de cette incision.

La mastectomie. Elle consiste en l’ablation du sein. Celle-ci se pratique pour les tumeurs de grands volumes ou étendus ou lorsqu’il y a plusieurs nodules tumoraux (tumeurs pluri-focales). Parfois la taille du sein (petite) ne permet pas la préservation du sein malgré une petite tumeur. Elle est indiquée lorsque la tumeur envahit AL région centrale du sein (mamelon).

Dans certains cas, mastectomie préventive, large lésion in-situ… on peut préserver le mamelon et l’étui cutané du sein et procéder à une reconstruction immédiate

La  Chirurgie des ganglions du creux axillaires

Les tumeurs peuvent envahir à travers les canaux lymphatiques les ganglions drainant un organe. Dans le cas des cancers du sein il s’agit principalement des ganglions du creux axillaire. L’invasion des ganglions indiquent la capacité de la tumeur à envahir des organes de voisinages et peut nécessiter un traitement adjuvant par chimiothérapie. Ces dernières années de nombreuses études ont validé le concept de ganglion sentinelle qui est le premier relai ganglionnaire drainant un organe. L’ablation du ganglion sentinelle permet d’avoir une évaluation du statut ganglionnaire. Il présente moins de complication que le curage axillaire.

Le ganglion sentinel

 

La procédure consiste à injecter un radiotraceur souvent la veille de l’intervention et un colorant (bleu patenté) au niveau du mamelon ou en péri-tumoral.

Une petite incision dans le creux axillaire permet ensuite la recherche du ou des ganglions sentinelles et leur ablation.

Cette procédure est pratiquée en général pour les tumeurs de taille inférieur à 3 cm, unique, n’ayant pas été traitée par chimiothérapie.

Il est le plus souvent analysé pendant l’intervention. S’il est positif (envahi par des cellules tumorales) le chirurgien procédera à un curage axillaire.

 

 

Le curage axillaire

 

La procédure consiste enlever une partie des ganglions du creux axillaire.

L’ incision est dans le creux axillaire parfois en continuité avec l’incision permettant l’ablation de la tumeur.

Cette procédure est pratiquée en général lorsqu’il n’est pas possible de faire le ganglion sentinel :  Tumeurs de volume trop important, plusieurs nodules,  traitement précédent du sein par radiothérapie ou chirurgie… ou ganglion sentinel positif

Est ce que je peux garder mon sein ? Est ce que mon sein era joli ?

L’oncoplastie

 

Il s’agit de l’utilisation de techniques de chirurgie plastique permettant d’enlever la tumeur en préservant l’aspect esthétique du sein.

Ces techniques permettent souvent l’exérèse de lésions volumineuses en préservant le sein.

Le meilleur exemple est celui des seins volumineux ptosés. Le chirurgien profite de l’ablation de la tumeur pour réduire le volume et remonter les seins en position naturelle.

La plupart des chirurgiens gynécologues s’occupant des cancers du sein pratiquent ces procédés lorsque cela est nécessaire.

En général dans le contexte ou ces interventions modifient de façon importante l’aspect du sein, il faudra opérer les des deux seins soit de façon concomitante soit de façon décalé afin d’avoir l’aspect définitif du sein traité (modification de l’aspect en post-opéraoire due à la radiothérapie)

Comment on reconstruit un sein ? La reconstruction mammaire ?

Le sein est un organe hautement symbolique. Il est symbole de féminité et maternité. Dans ce contexte les patientes doivent non seulement gérer l’annonce du cancer mais également l’atteinte à leur image corporelle. Pour la qualité de vie il est donc primordiale que vous abordiez ces sujets avec votre chirurgien sans tabou à tout moment de votre parcours thérapeutique. Les résultats cosmétiques des cicatrices peuvent souvent être amélioré, une reconstruction que vous n’avez pas voulu initialement peut se faire à tout moment si vous changez d’avis.

Il est également important de vous préparer au mieux à la chirurgie.

 

La  Chirurgie du sein- Les questions pour votre chirurgien :

 

  • La durée de l’intervention. Celle-ci n’a pas forcément une importance dans la mesure ou une opération simple peut demander du temps à cause des sutures importantes à faire (par exemple les interventions d’oncoplastie)
  • Ou sera exactement l’incision et la taille de l’incision. Cela permettra de vous préparer à la chirurgie
  • Est ce que la sensibilité de la peau ou du mamelon sont altérés (cela dépends de l’incision)
  • Quels sont les complications post-opératoires : l’hémorragie peut survenir en post-opératoire immédiat provoquant un volumineux hématomes cette complication nécessite souvent une ré-intervention) mais il s’agit d’une complication pas très grave. L’infection du site opératoire peut survenir dans les semaines immédiates et nécessiter un traitement par antibiotiques. Des troubles de la cicatrisations peuvent survenir surtout chez les patientes fumeuses et nécessiter des traitements locaux.

 

  • Quels types de soutien gorge pouvez vous mettre après l’opération et pendant combien de temps. En général on vous prescrit des soutiens gorges sans armatures, certains chirurgiens préfèrent les soutiens gorges de sport assurant une bonne tenue. En général ces soutiens gorfes sont préférés jusqu’à la cicatrisation complète.

 

  • La chirurgie ambulatoire et la durée de l’hospitalisation. La plupart des chirurgies du sein peuvent se faire en ambulatoire mais n’hésitez pas à demander une hospitalisation normale si vous préférer rester à l’hôpital.

 

  • Utilisation des drains : certaines chirurgies (oncoplasties importantes, curage axillaire) peuvent nécessiter la mise en place de drains (tuyau drainant les secrétions au niveau du sein. Ils seront enlevés après quelques jours. Parfois la lymphe s’accumule et peut nécessiter un ponction (geste tout à fait banal)

 

  • Y a t il un risque pour une seconde intervention ? parfois les éléments découverts lors de la première intervention peuvent conduire à une seconde intervention. …

 

Qui sont les personnes qui me prennent en charge : dans certains centres de nombreuses personnes vous verront ou vous pourrez être opéré par un chirurgien différent de celui que vous avez vu (les internes, les chefs de clinique ou assistant (docteurs en formation)….). Vous serez plus à l’aise si le chirurgien vous a expliqué la structure de l’équipe et les personnes s’occupant de vous

C’est quoi une chimiothérapie ? pourquoi j’ai une une chimiothérapie ?

La chimiothérapie est constituée par des médicaments qui ont la capacité de détruire les cellules tumorales. Il s’agit d’un traitement général (contrairement à la chirurgie et à la radiothérapie qui sont des traitements locaux). L’objectif d’une chimiothérapie adjuvante (donnée en complément de la chirurgie) est d’éviter la dissémination de la maladie.

La question que vous vous posez donc naturellement est pourquoi donner de la chimiothérapie pour une maladie dont on vous a dit qu’elle était localisée.

La chimiothérapie est donnée à des patientes dont l’ensemble des éléments suggèrent un risque potentiel d’extension de la maladie.

C’est une décision qui se prend en réunion pluridisciplinaire par l’ensemble des médecins qui vont évaluer les bénéfices et les risques de vous traiter par un traitement de chimiothérapie

Age : plus une patiente est jeune plus on est enclin à prescrire de la chimiothérapie pour réduire le risque de récurrence. Par ailleurs plus une patiente est jeune plus la chimiothérapie sera bénéfique en l’absence d’autres morbidité.

Facteurs de la tumeur: Un grade élevé ou une taille de tumeur importante sont des facteurs de gravité et indiquent en général une chimiothérapie.

L’envahissement ganglionnaire: l’atteinte des ganglions par la tumeur découvert lors du curage axillaire indique la capacité des cellules tumorales à migrer et indiquent une chimiothérapie

La chimiothérapie

 

Il existe de multiples chimiothérapies. En général ces traitements sont standardisés et déterminés par des essais thérapeutiques.

La chimiothérapie débute en général 3 semaines à un mois après la chirurgie (une fois la cicatrisation achevée). Le traitement de référence dans le cancer du sein est constitué par 6 cycles de chimiothérapie. Chaque cycle est réalisé tous les 3 semaines. Le protocole le plus classiquement donné est une association de 3 médicaments pour 3 cycles (FEC) puis un traitement par une autre thérapie pour les 3 autres cycles (Taxotère).

Ces médicaments pouvant être toxiques ils sont délivrés par injection intra-veineuse en utilisant une chambre implantable.

Quels sont les premiers symptômes d'un cancer ?

On peut sentir une tumeur dans le cas du cancer du sein. Dnas le cas des cancers du col et de l’endomètre des saignements anormaux surtout après la menopause doivent vous alerter et il faut alors consulter. Enfin dans le cas des cancers de l’ovaire, les symptoms sont tardifs et peu spécifiques. On peut avoir des gonflements abdominaux, des ballonements de la constiapation, une grande fatigue.

Les symptômes des cancers ne sont pas spécifiques, il ne faut pas hésiter à consulter.

Quelle est la différence entre un kyste et une tumeur ?

Une tumeur est un amas de cellule solide il peut s’agir d’un cancer ou d’une tumeur bénigne non cancéreuse. Un kyste est une cavité remplie de liquide en général il n’est pas cancéreux mais certains cancers peuvent avoir des structures kystiques.

Est ce que le stress peut provoquer un cancer ?

Aucune étude médicale ne démontre que le stress provoque un cancer. On sait que le stress diminue les défenses immunitaires et cela peut contribuer au développement de tumeurs déjà présentes mais les données médicales ne permettent pas de confirmer cette relation.

Quels sont les stades d ‘un cancer ?

En cancérologie on parle souvent de stadification. Après le diagnostique de la tumeur par la biopsie, le médecin va réaliser un bilan général ou local en utilisant des scanner, IRM ou PETscanner. Il va pouvoir vous donner le stade de votre cancer. Localisé lorsque la tumeur est seulement dans un organe ou métastatique s’il y a des métastases dans d’autres organes. La stadificaiton permet de choisir pour vous le meilleur traitement.

C’est quoi un cancer généralisé ?

C’est un cancer qui a métastasé et dont les cellules tumorales se trouvent dans plusieurs organes.

Le cancer du col de l’utérus ? Comment savoir si on a le cancer du col de l’utérus ?

Le cancer du col de l’utérus correspond au développement d’une tumeur au niveau du col utérin. Le plus souvent le cancer du col de l’utérus survient après une infection prolongée au papillomavirus humain (HPV). C’est un cancer avec un bon pronostic, car sa survie à 5 ans est de 67 %, c’est-à-dire que 67 % des patientes atteintes d’un cancer du col de l’utérus sont en vie 5 ans après le diagnostic.

Il est dépisté et prévenu par la réalisation réguliers de frottis cervicaux vaginaux et la destruction ou l’ablation des lésions pré-cancéreuses.

Le frottis est recommandé tous les 3 ans après deux frottis normaux. En présence de facteurs de risque il peut être réalisé de façon annuelle.

Nos praticiens


En savoir plus grâce à Gyn'Info

Du lundi au dimanche

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google
Spotify
Consent to display content from Spotify
Sound Cloud
Consent to display content from Sound